jean claude grosse

jcg modifié-1  Jean-Claude Grosse     son blog
Il écrit peu, des poèmes à exemplaire unique, des essais sans écho public, des pièces courtes et longues sans spectateurs, des articles gratuits pour tous sur internet.
Jean-Claude Grosse se veut poète des quotidiens pesants qui font l’ennui du commun des vivants ;
poète de l’instant fugace qui laisse trace légère sur paroi rupestre ou sur peaux délicieuses ;
poète des rencontres floues et des amours fous et leur inverse ; 
poète de la part du nomade qui survit en chacun, prête aux départs, sous la croûte sédentaire ; 
poète de l’intervention d’urgence contre les oppressions mangeuses d’hommes.
À l’émotion de ceux que la vie interpelle – heurs et malheurs de chacun et de tous –, il veut allier la lucidité de celui qui l’accepte comme elle vient – jusqu’à épuisement de ses jours et de ses nuits –, la volonté de celui qui veut la changer, en renonçant à ses aveuglements, l’humour de celui qui sait
dérisoires son savoir et son pouvoir à l’échelle des grands espaces, des temps infinis, comme à l’échelle de l’infime, de l’intime.
Il veut son écriture transparente pour essayer de faire entendre une voix juste.
Il est éditeur des Cahiers de l’Égaré (140 titres publiés depuis juillet 1988)

blog : on y trouve des textes en libre circulation 
http://cahiersegare.over-blog.com

 
théâtre :

La vie en jeu (aide à l’écriture de la DMDTS et résidence à La Chartreuse) aux Cahiers de l'Égaré

Apprentissage de la vie (18 personnages, 9 H, 8 F, 1 enfant)

Trois générations de gens établis et trois représentants des exclus se côtoient, s'affrontent, et un enfant découvre ainsi le monde des adultes. La fin laisse ouverte les réponses à la question: qu'a-t-il appris des bombardements et des jeux hypocrites des grandes personnes ?


Le corps qui parle
- Trois femmes 

Un ensemble de didascalies pour 3 corps, 3 femmes sur un plateau

Ouvrage publié en partenariat avec Orphéon-Bibliothèque de théâtre Armand Gatti, Cuers

La lutte des places / Le libre jeu aux Cahiers de l'Égaré

Chronique sociale

La lutte des places met en jeu des nomades et des sédentaires. De ces deux modes de vie, lequel est le plus ancien, lequel a le plus d'avenir ? (pour 32 personnages)

Le libre jeu met en jeu trois générations pour tenter de démêler si la vie a du sens et si notre liberté est réelle ou si nous n'avons qu'un petit peu de jeu dans les rouages de la grande machine à formater. (pour 14 personnages)

L'Île aux mouettes aux Cahiers de l'Égaré

 
L’île aux mouettes est un récit dramatique articulé autour de deux personnages, la mère (l’épousée), le père (l’épousé), confrontés à la disparition brutale du fils, metteur en scène, répétant La Forêt d’Ostrovski au Baïkal (9 personnages sont mis en situation pour ce module). Quelle mémoire gardent-ils du fils ? Quels effets dévastateurs sur eux et les autres personnages, la sœur, Baïkala, l’amoureuse du fils ? … L’eau, les mouettes à tête rouge, les rites chamaniques sont des éléments vivants de ce récit composé de modules aux écritures plurielles (écrits intimes, poèmes, monologues, dialogues, méditations, essais, jeu), agençables selon les partis pris de lecture ou de mise en scène.